samedi 22 mai 2010

THE great wall - Beijing

Hello!
 
Voila une étape qui devait être un MUST de ce voyage. Une des 7 nouvelles merveilles du monde! Il n'est reste donc plus que 3 non explorées. Pour optimiser ma rencontre avec ce géant, j'avais décidé de tenter le lever de soleil. il faut savoir que la muraille est à 1 heure et demie de route depuis Pékin (en tout cas l'endroit selctionné). Compte tenu de l'heure de levée de l'astre, départ 3H30... Pour l'occasion je partage la caisse avec Gaëlle et Laurence, 2 soeurs françaises croisées à la guest house la veille. Avec autant d'entrain qu'on peut en avoir à cet heure aussi matinale, nous voila dans la Passat de Dan, le propriétaire de l'hotel. Tout roule nickel sur les 2 +1 voies de l'autoroute (la bande d'arrêt d'urgence servant à dépasser les camions par la droite...), la bave commence à poindre à la commissure de mes lèvres pendant la fin de ma nuit quand la Passat s'immobilise. Kezako ? Késapéleriokézak? On se retrouve, à 4H du mat', à l'arrêt sur l'autoroute? Et quand je dis à l'arrêt, c'est pas le 5km/h du périph' qui te laisse espérer rentrer chez toi, non, c'est l'arrêt où le chauffeur-routier chinois se fait une sieste effondré sur son volant et où les paysans du village d'à côté nous doublent en marchant pendant la promenade du clebs... On était à peu près la seule voiture prise au piège de cet amas de camions. Et on patiente. Dan (qui a vécu 3 ans à paris) nous passe une peu de son de qualité (Moby, Mc solaar), et toujours rien. Apparemment, pas d'accident mais juste de la "régulation de trafic"... Le jour se lève... ça devient critique... et... toujours rien... Le soleil se lève et... toujours rien... Une bonne heure et demie passivement "régulé" par les autorités chinoises... Résultat, arrivée "sur zone" à 8H, soit un temps de parcours multiplié par 3 (les stops & go se sont ensuite multipliés pendant le trajets), un levé de soleil râté et une grasse mat' pourrie...   
Bref, le bon départ... Et tant pis pour les belles photos... Que dire? Nous étions à Badaling mais pas à l'endroit le plus touristique mais à la muraille "sauvage". Une première partie bien rénovée, nickel, puis au fur et à mesure de la montée (et redescente), des murs envahis par la végétation et une muraille éventrée par endroits et vomissant les pierres de ses entrailles vers la vallée (oooohhhh ooooh de Danaaaa darlidada). C'est assez impressionnant tout de même d'imaginer la quantité de travail et de pierres necessaires... La muraille fait environ 5 mètres de larges, 3 mètres de haut et épouse de sa stature massive les creux et bosses des crêtes des montagnes vertes. Je regrette vraiment d'avoir râté le levé de soleil parce que ça aurait pu être fatty fat (énormément énorme si vous préférez). Au final, on s'est baladé 4 heures et demi sur la muraille, le temps de bien profiter du soleil.
Dans ma catégorisation des merveilles (cf article sur le Taj mahal et bagan), et en reprenant mes 3 critères d'appréciation (beauté de l'édifice, insertion dans l'environnement et émotion procurée), je mettrai 1,5/3 à la muraille. Les montagnes alentours sont belles, l'édifice en lui même reste un mur et l'émotion est plus de l'admiration et du respect qu'une force mystique. Donc ça reste loin derrière Macchu Picchu, Pétra, ou Bagan.
Avant la muraille, j'avais passé 1,5 jour à pékin et c'est une atmosphère totalement différente de celle de Shanghai. Pékin a l'air de davantage prendre le temps de vivre. Les quartiers traditionnels (les Hutongs) sont préservés et il est agréable de se promener en ville (même si la circulation est un peu problématique (2000 voitures nouvelles à Pékin par JOUR!). Je vais essayer d'optimiser les visites mais pas facile dans une agglomération faisant la taille de la Belgique! Hier, visite des temples du Lama et de Confucius, ainsi que de la tour du tambour. Demain, en principe, visite de la cité interdite!!! 
Autrement, comme vous l'avez remarqué avec votre perspicacité, je suis revenu à la formule birmane pour mes posts, en pire. Ici, pas d'accès à Facebook, pas d'accès à Picasa (où je mets d'habitude mes photos) et pas d'accès au blog. Bref, c'est un peu la mierda. Désolé donc pour le peu de photos et la multitude de liens. 
Bises à tous!
 
Lolo 
 
 

1 commentaire:

  1. Je sens qu'il faudra s'habituer à voir moins de photos sur tes posts depuis la Chine. Quel dommage! J'ai bien aimé celle de la petite vieille... j'ai encore de la marge pour ce qui est des rides!
    J'imagine cet embouteillage monstre, heureusement tu n'étais pas seul et que vous pouviez écouter de la zizique.
    A très bientôt. Gros bisous

    RépondreSupprimer

Un commentaire peut etre?